Les grandes idées

Après investigations sur le sujet, j’ai établi que malgré le nombre de pédagogies alternatives, aucune ne me convenait pleinement. C’est certainement dû au fait que j’ai une famille, et donc une organisation, peu classique. Ma propre méthode sera celle qui nous conviendra le mieux. Je n’ai rien inventé, mais pioché deci-delà les petites choses qui me plaisent.

La pédagogie de Charlotte Mason fait partie de mes favorites. Non. C’est ma favorite en fait. Notamment parce que sa pédagogie vise le homeschooling, la vie en communion avec la nature et surtout que le dessin tiens une grande place dans les apprentissages.

Cependant, Junior n’ayant à peine soufflé sa première bougie, et vivant au 4eme, elle est difficilement applicable à 100%. J’y ai donc ajouté quelques notions Montessori et Pikler. Plus tard, ce savant mélange débouchera certainement vers du Mason à 100%, mais j’ai besoin d’une transition pour m’adapter.

Trêve de suspens. Je vais vous lister les grandes lignes de ses idées. Qui sont résolument simple et pleine de bon sens.

Passer un maximum de temps au grand air, par tous les temps. 

  • Laisser à l’enfant faire ses expériences par lui même pour continuer à nourrir sa curiosité.
  • Amener l’enfant à découvrir le monde et tout ce qu’il comporte. Ce qui permet aux enfants d’aborder les différentes sciences dans le réel. Leur apprendre ainsi à observer la nature et attentif aux détails.

Avoir une approche « vivante » de la lecture.

  • Mettre à disposition des livres de qualité en abondance.
  • Donner une atmosphère éducative à la maison (IEF) et non pas se cantonner aux manuels scolaires qui, selon CM, abrutissent les enfants en réduisant son monde à un univers enfantin.
  • « Faire la lecture » est essentiel. Cela permet à l’enfant d’apprendre à se concentrer, de faire un effort de mémorisation et de compréhension en attendant la suite de l’histoire.

Pour cela, les living books tiennent une place prépondérante dans les apprentissages de tous âges.

Ainsi, pour CM, il faut que l’enfant évolue dans un environnement riche et de qualité, non formaté. La nature tiens une grande place dans les apprentissages moteurs, scientifiques et sensoriels.Aussi, la pratique d’un sport est essentiel à l’équilibre d’un enfant, elle lui apprend le self control, l’endurance, la persévérance, … L’intelligence de l’enfant doit être stimulée pour améliorer sa concentration, sa minutie, sa volonté et sa réflexion.

 

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s