SED

Trois lettres qui n’avaient pas grande signification pour moi la première fois où je les ai entendues, pourtant, elles ont toujours rythmé mon quotidien.monsieur SED

Comme une créature, tapis dans l’ombre, prête à bondir sur moi comme un vampire assoiffé de sang frais, elles surgissent sans crier gare. M’empêchant d’écrire ou de marcher, me donnant envie d’hurler toute ma rage d’avoir si mal, d’être si empotée, d’avoir si peu vécu. Je voudrais qu’on m’explique l’inexplicable : pourquoi souffre t’on autant sans que personne ne le voit. Comment peuvent t’ils comprendre ?

Je vis avec ces trois lettres, ce fardeau est aussi celui de notre famille. Mais…

L'amour
C’est ca qui compte … non ?

Elles sont bien plus courageuses que moi. Elles ne fuiront pas si nous parlons d’elles chaque jour alors, ne perdons pas notre temps à installer les projecteurs pour les mettre dans la lumière. La vie est trop courte, nos instants trop précieux pour çà. Vivons, rions, découvrons. Profitons de ce que la vie nous donne parce qu’elle peut nous prendre bien plus et nous sommes si peu.

Je ne suis pas forte, ni courageuse. Je ne connais rien d’autre et je ne veux pas, je refuse de ne vivre que pour le « S », le « E » ou le « D ». Il existe 23 autres lettres qui n’attendent qu’à sortir de l’ombre elles aussi. Et celles ci me donnent envie d’écrire, de marcher, d’explorer.

Et c’est ce que je veux. Plus que tout. Vivre.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s