Essentiels pour bébé

Mon besoin de minimalisme s’est fait ressentir lors de ma troisième grossesse. Avec l’expérience des précédentes, je me suis vite souvenue du temps que tel ou tel matériel m’a servi.

A l’époque, il y a 10 ans, je ne roulais pas sur l’or (aujourd’hui non plus me direz vous), je n’ai donc jamais rien n’acheté d’extravagant pour mes nouveaux nés. Mais avec le recul, c’était quand même trop.

Je voulais un bébé épanoui, bien dans sa tête, ouvert sur le monde pour pouvoir grandir sereinement.

Echarpe de portage

Je ne suis pas douée avec les écharpes, et j’avais très peur d’avoir mal au dos et aux trapèzes ( ils sont très sensibles aux changements de climat, j’ai très souvent un foulard autour du cou à cause de cela SED oblige). Pourtant cette écharpe m’a bien aidée, notamment à cause des reflux et autres coliques très présentes les premiers mois. Je n’ai pas acheté tout de suite de poussette. Jo avait insisté pour que nous en ayons une petite pliante pour que Quentin puisse dormir au hand. Aujourd’hui qu’il n’y dort plus. Il n’y a plus que Jo qui s’en sert. Moi j’ai opté pour un préformé, (Caboo par Close) qui me permet de porter Doudou dans mon dos aux moments critiques de la journée ( une sieste manquée ou tardive et c’est la préparation du repas qui est compliquée, en le portant dans mon dos, il y a moins de risque d’accident domestique puisqu’il ne me gêne pas dans mes mouvements et qu’il est loin du gaz).

Si je pouvais recommencer, j’opterais dès la naissance pour un Manduca. Qui en plus d’être super joli, est beaucoup plus confortable que mon Caboo.

Coussin d’allaitement

Ici on allaite, un peu, beaucoup, passionnément… J’ai tout un tas de raisons d’allaiter, chacun fait ce qu’il veut. Je suis la première à vriller quand on me dit quoi faire avec mes enfants. Alors je ne dirais jamais à une maman qui donne de la poudre reconstituée qu’elle aurait dû donner le sein. Je ne peux même pas dire que j’aime allaiter d’ailleurs. Mais il est juste évident pour moi de nourrir mes enfants avec mes seins: C’est gratuit, rapide, sans prise de tête ( sauf au début de premier allaitement soyons honnête), efficace pour tous les maux et surtout… c’est fait pour ça.

Alors je n’ai pas eus à acheter de biberons, de machins pour pré-doser, d’égouttoir ou je ne sais pas quels autres gadgets… J’ai pris un coussin d’allaitement pour me caler, des coussinets pour éponger le surplus et en avant… coulez roulez jeunesse!!!

Il m’a servi aussi pour caler bébé plusieurs mois dans notre lit pour le cododo. Après il a servi de trampoline… Alice a longtemps dormi avec le premier ( celui qui avait servi pour elle et Raph) en guise de traversin. Je ne sais pas si c’est encore le cas. Puisqu’il est resté avec le reste de mes affaires chez son adorable père.

Couches lavables

Après longue étude du marché fructueux de la couche lavable, j’ai opté pour le plus basique, le moins cher et le plus évolutif des produits. Nous avons choisi ce système dans un but économique avant tout, il était alors hors de question pour nous de payer 30 € pour une seule couche. J’ai donc opté pour des langes à nouer Disana, pas cher, bio, qui sèchent vite et nous avons été grandement satisfait. Un système qui fonctionne parfaitement pour un bébé ne conviendra peut être pas aussi bien pour un autre. J’ai eus des fuites quelques soit le système, lavable, comme jetable. C’est le revers de la médaille de l’allaitement.

Un système qui a tendance à rendre les enfants propres plus rapidement puisque sans « effet au sec », l’enfant à plus conscience qu’il est mouillé. Je dis bien tendance parce que certains dont je tairais le nom préfèrent rester sales que d’être changé. Cependant, il a été capable de me dire tôt quand il avait fait pipi, ce qui, je pense est un bon point.

Siège auto

Nous avons choisi un siège qui durerait dans le temps et recommandé par sérurange. Nous faisons énormément de longs trajets entre les déplacement pour aller chercher les aînés et ceux pour que papa aille jouer au hand. Je voulais un siège totalement sécurisé qui puisse pivoter pour m’éviter des souffrances. Nous avons donc opté pour l‘Axissfix de chez Bébé Confort. Disponible dans la boutique Outlet, il a été LE gros investissement. Mais Quentin peut y rester jusqu’à quatre ans et c’est un point non négligeable. Avant celui là, nous avions récupéré le siège de Jules.

Garde robe

Pour ce qui est de la garde robe, je vous laisse le loisir d’aller consulter l’article s’y référant ici. J’ai fais là aussi le choix d’une consommation raisonnée: vêtements éco-responsables, évolutifs… Quentin a deux ans, met encore un short qu’il portait à la naissance.

Il a aujourd’hui un peu plus de vêtement « civil » à cause de la fragilité des bas dans les exercices sportifs sur bitume qui déchirent les genoux. Nous lui avons gardé les hauts en laine pour la plupart et nous nous sommes même convertis à celle ci pour notre propre garde robe pour les propriétés autonettoyante, confortable et 4 saisons de cette matière.

Voilà nos maigres achat pour l’arrivée de bébé. Il n’a pas besoin de plus. Juste de l’amour et de l’attention.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s